foudegout

Qu’est-ce qu’un champagne millésimé ?

Champagne millésimé

Les champagnes millésimés sont élaborés à partir de raisins issus d’une même année de récolte considérée comme exceptionnelle et bénéficient d’un vieillissement d’au moins trois ans


Le millésime est le nombre désignant l’année d’exception, 2009 a par exemple été une très belle année de récolte avec un printemps généreusement arrosé et un mois d’août sec et chaudLes millésimes sont souvent des champagnes à fort caractère qui gagnent à être goûtés. Explications sur ces champagnes d’exception. 


Fruit d’une année exceptionnelle 


Étonnamment, le champagne millésimé n’est pas réglementé. Ce sont les Maisons de champagne qui s’offrent le soin d’éditer des millésimes selon la qualité de leur récolte et leur capacité à la sublimer.


C’est surtout le Chef de cave qui va faire le choix du millésime, conditionné par la qualité des raisins. A lui d’évaluer le potentiel du futur champagne à travers des critères bien précis, le premier étant que l’équilibre soit parfait entre la concentration en sucre et l’acidité.


Ces grands vins issus d’une même récolte et ayant profité de conditions de maturation exceptionnelles (trois ans minimum de vieillissement) se distinguent par leur originalité et une vraie typicitéIls sont en effet le reflet d’une année et créent donc la surprise et une forme de magie, même si certaines cuvées sont plus abouties que d’autres. C’est ainsi que les années 1995, 1996, 2002, 2005 et 2008 sont considérées comme particulièrement remarquables. 


Comment conserver ses millésimes ?  


Le champagne millésimé est un vin puissant qui nécessite plus de temps de cave. Il n’est d’ailleurs pas rare de trouver des amateurs qui lui offrent un temps de repos supplémentaire d’une dizaine d’années.


Avec le temps, son bouquet aromatique est plus complexe qu’un champagne d’assemblage. Si ce dernier offre une partition basée sur la fraîcheur, le champagne millésimé révèle des notes de fruits confits, de miel, d’épices et même de torréfaction.   


Un accompagnement à sa mesure 


Qui dit champagne millésimé, dit aussi caractère bien trempé. Il est parfait servi à table en accompagnement de plats généreux. Sa complexité s’harmonise à merveille avec des jus de viande bien corsés comme un bœuf bourguignon, un magret saignant ou un carré de veau aux morilles.


Le champagne millésimé est aussi le seul champagne à oser se confronter à des plats épicés. Sa longue fermentation en fait le partenaire idéal des spécialités culinaires japonaises ou chinoises. Idem pour le fromage, son côté oxydatif se marie parfaitement avec la puissance d’un Livarot, d’un Munsterd’un vieux Comté ou d’un parmesan. Il est en revanche plus difficile à marier avec un dessert, excepté ceux aux fruits confits type Panettone ou cake aux fruits.  


Et comment le servir ?  


Légèrement moins frais qu’un champagne d’assemblage. En effet, ses arômes complexes s’épanouissent pleinement lorsqu’il est servi à une température de 12° à 14°. Servi à une température trop froide, il va faire émerger des notes amères et acides.


A l’inverse, servi trop chaud, l’alcool risque de prendre le dessus. L’idéal est de le placer dans un seau à champagne rempli de glaçons et d’eau fraîche pour éviter qu’il ne se réchauffe tout au long du repas.  Les champagnes millésimés représentent toujours de belles découvertes et ce sentiment un peu exclusif de savourer une année. 

Quitter la version mobile