Recettes de sushi : comment préparer ce mets japonais à la maison

Tous ceux qui aiment les sushis le savent : quand on a cette envie de manger, c’est difficile à contrôler. Alors, que diriez-vous d’aller voir quelques recettes de sushis et de vous aventurer à les préparer chez vous ? Vous verrez que ce n’est pas aussi difficile que cela en a l’air, et vous pouvez faire ces délices quand vous le voulez.

Sushis hot roll

Philadelphie chaude enveloppée de sudare : bien que peu courant au Japon, le sushi frit est l’un des chouchous du Brésil. Pour cette recette de sushi, vous aurez besoin d’une natte de sudare, qui sert à rouler les morceaux. Conseil : laissez toujours le nori avec la partie rugueuse vers le haut; La vidéo de cette recette présente plusieurs étapes de base, de l’enlèvement de la peau du saumon à l’assemblage des rouleaux pour la friture; Le croustillant du rouleau compresseur : le différentiel de ce rouleau compresseur est dans sa coquille croustillante. Le secret consiste à émietter les morceaux de sushi d’abord en une couche de farine, puis en une couche de farine de blé avec de l’eau froide et enfin en farine de panko. Rouleau chaud aux crevettes : le saumon est un succès au rouleau chaud, mais vous pouvez essayer d’autres garnitures. Pour cette étape, il vous faudra par exemple 300 g de crevettes, en plus de la ciboulette et du fromage frais traditionnel; Rouleau chaud de kani kama : la première étape consiste à préparer le riz. Vous aurez besoin de riz pour sushi, d’eau, de sucre, de sel et de vinaigre de riz. La garniture des sushis est faite de fromage à la crème, de kani kama et de nori, tandis que pour la panure, les ingrédients sont le panko, l’œuf et la farine de blé; Rouleau chaud de kani moulu : du kana kani frais et râpé, du saumon, du fromage à la crème et des oignons de printemps composent la garniture de ce délicieux rouleau chaud. Un conseil pour travailler avec le riz japonais est de se mouiller les mains, car il est plus collant.

Sushis végétaliens et végétariens

Niguiri à la noix de coco verte : avez-vous déjà pensé à préparer le fameux niguiri sans utiliser de poisson ? Pour cette version végétalienne, le substitut utilisé était de la viande de noix de coco verte. La préparation est assez simple, il vaut la peine de vérifier étape par étape; Hossomaki végétalien avec tofu et fruits : même ceux qui n’ont jamais fait de sushi à la maison pourront préparer ces délices. Champignon au tofu, roquette à la tomate séchée, concombre et fraise à la mangue sont quelques-unes des saveurs proposées; Rouleau chaud végétalien aux poireaux : Dans cette recette de sushi, vous apprendrez à préparer un rouleau chaud similaire à ceux servis dans les restaurants japonais, avec la peau croquante et une savoureuse garniture aux poireaux; Sushi au chocolat végétalien : parmi les choses que vous ne verrez probablement qu’au Brésil, il y a cette fondue à sushi très différente. Les morceaux sont remplis de divers fruits et le sirop est fait de chocolat amer, de crème de lait de soja et de wasabi; Makizushi végétarien : concombre japonais, carotte, cosses, shiitake, gingembre et sésame noir sont les ingrédients de cette garniture à sushi. La combinaison des saveurs est délicieuse – elle vous met l’eau à la bouche rien qu’en pensant; Sushi végétarien rapide : avec peu de temps pour cuisiner, mais avec beaucoup d’envie de manger des sushis… Cette étape est très pratique, parfaite pour ceux qui aiment une recette facile; Sushi végétarien aux courgettes : vous n’avez probablement jamais essayé cette version du sushi. Au lieu des algues, on utilise de fines tranches de courgettes cuites au four, tandis que la garniture est un mélange de ricotta et de fromage à la crème; Sushi aux fruits : que diriez-vous d’un sushi sucré pour le dessert ? Celui-ci est rempli de fruits. Le conseil pour rendre la préparation plus pratique est de tout faire hacher quand vous roulez.

Différents types de sushi

Salmon Hossomaki : riz japonais, saumon et varech. Rien de tel qu’un sushi très traditionnel, non ? L’astuce pour obtenir la garniture de cet hossomaki consiste à couper des tranches de poisson sur la largeur d’un doigt; Uramaki de thon en boîte : bien qu’il ait l’air inhabituel, ce sushi est très savoureux. Sans parler du fait qu’il est trop pratique d’utiliser des ingrédients tout faits. Dans ce cas, optez pour du thon naturel bouilli dans l’eau; Futomaki traditionnel : pourquoi ne pas apprendre les recettes de sushi directement auprès de ceux qui vivent au Japon ? Dans ce cours, vous apprenez pas à pas comment fabriquer un futomaki sous sa forme la plus classique; Thon oshizushi : avez-vous déjà entendu parler des sushis pressés ? C’est l’oshizushi, qui peut être fait avec différents garnissages et garnitures. Le thon, le fromage à la crème et la ciboulette ont été choisis pour ce tutoriel, qui est bien expliqué; Niguiri aux crevettes : Bien que le niguiri au saumon soit un des plats préférés des restaurants japonais, différents ingrédients peuvent être utilisés. Dans le cas de cette recette de sushi, l’ordre est d’utiliser des crevettes; Inarizushi de aguê : connu sous le nom de “baggy sushi”, l’inarizushi a un pas à pas assez laborieux, surtout au moment du montage, mais il est si savoureux qu’il en vaut la peine. Le sésame grillé garantit la touche finale; Chirashizushi au saumon et à l’avocat : avez-vous déjà mangé des sushis dans votre assiette ? Sinon, vous devez connaître et préparer les chirashizushi. La liste des ingrédients comprend le riz pour sushi, le saumon frais, l’avocat, l’omelette et le soboro.